Info flash : Société Générale et CDLK en team work ! 

Depuis quelques jours, les clients-porteurs de cartes bancaires Société Générale peuvent adhérer au service « Le Cashback Société Générale » et profiter ainsi d’offres de remboursements au sein des enseignes partenaires en magasin, en ligne ou In-App. Les équipes CDLK (opérateur Big Data de référence dans la transformation de la donnée de paiement en nouveaux services) et Société Générale ont réussi à déployer en un temps record, cette nouvelle plate-forme de Cashback qui représente une offre différenciante à forte valeur ajoutée.

 

 

Save the date : Sommet Africain de la FinTech islamique le 29-30 Novembre

Tamweel Africa Holding (TAH) participera au 2e Sommet africain de la Fintech islamique en tant que sponsor diamant. La filiale du groupe ICD de la Banque Islamique de Développement fêtera ses dix ans en marge de l’événement qui se tiendra à Dakar les 29 et 30 novembre 2019 et en sera l’une des participantes majeures. L’occasion de faire un bilan mais aussi de se projeter vers l’avenir. L’événement, organisé par l’IIFTI (International Islamic Finance Training Institute) aura pour thème « l’inclusion financière en Afrique à l’ère numérique ».

 

 

Singapour, paradis des FinTechs 

La Cité-Etat asiatique est la quatrième place financière de la planète. Afin de conserver cette position, quoi de mieux que de se servir de l’angle d’attaque actuel par excellence? Le gouvernement multiplie les initiatives afin de faire grossir l’écosystème Fintech local, qui dénombre aujourd’hui 600 startups. Ces dernières sont aussi attirées par la position géo-stratégique de Singapour, véritable tremplin vers les autres marchés d’Asie du Sud-Est où trois quarts de la population adulte est mal bancarisée ou non-bancarisée.

Voici les cinqs raisons qui font de  Singapour un future hub mondial de la Fintech :

  • La banque centrale, moteur de l’innovation : la Monetary Authority of Singapore (MAS) met en place une sandbox(ou “bac à sable” réglementaire), qui est l’une des plus emblématiques. Ce dispositif vise à encourager les expérimentations et permet aux jeunes startups du secteur de lancer leurs solutions en bénéficiant d’un cadre réglementaire adapté, évoluant au fur et à mesure de leur développement.
  • Plus de 600 FinTechs : Selon l’association des Fintech de Singapour (SFA), la cité-Etat dénombre désormais 600 startups de la finance, contre moins de 100 en 2016, mais aussi une trentaine de laboratoires d’innovation de grands groupes financiers.
  • Les investissements bondissent : Les investissements grimpent en flèche. “Parmi les 100 Fintech les plus prometteuses selon notre dernier classement Fintech100, 42 se situent en Asie pacifique. Et sur les dix premières, sept sont asiatiques”, souligne Stéphane Dehaies, associé KPMG France en charge des banques et des Fintech.
  • Les banques friandes de nouvelles technologies : Outre le soutien très appuyé du gouvernement,l’écosystème Fintech singapourien bénéficie d’une étroite collaboration avec les grands groupes financiers. 
  • Un marché XXL sous-bancarisé : Les autres Fintech choisissent Singapour pour son positionnement stratégique en Asie du Sud-Est, un marché composé de 650 millions de personnes. “70% de cette population a moins de 40 ans et est donc particulièrement friande de nouvelles technologies. Et chaque année, 12 millions de personnes accèdent à la classe moyenne”, souligne un expert de la région. Autre caractéristique clef : la sous-bancarisation de cette population.

 

Et c’est sorti ! KPMG présente son édition annuelle du classement des FinTechs leaders en 2019

Pour réaliser ce classement, KPMG a retenu cinq critères distinctifs : le montant des fonds levés, la proportion des fonds levés au capital, la diversité géographique, la diversité sectorielle et enfin le facteur X, une mesure subjective qui s’applique uniquement au classement des Fintech émergentes « Emerging 50 » : capacité d’innovation des produits et services proposés.

Selon l’étude réalisée, les Fintech du Top 10 :

  1. Ant Financial (Chine)
  2. Grab (Singapour)
  3. JD Digits (Chine)
  4. GoJek (Indonésie)
  5. Paytm (Inde)
  6. Du Xaoman Financial (Chine)
  7. Compass (Etats-Unis)
  8. Ola (Inde)
  9. Opendoor (Etats-Unis)
  10. OakNorth (Royaume-Uni)

Cette année, le classement intègre quatre Fintech françaises dans la liste des Fintech « Emerging 50 » proposant des business models disruptifs.

  • Dether (Emerging 50)
  • Lunchr (Emerging 50)
  • Moonshot-Internet (Emerging 50)
  • Spendesk (Emerging 50)

Lire l’article complet : https://home.kpmg/fr/fr/home/media/press-releases/2019/11/classement-fintech.html

 

Update PLF 2020 : Benchaâboun accepte 74 amendements 

La Chambre des représentants a adopté, jeudi soir, à la majorité le projet de loi de finances 2020. Le gouvernement ambitionne pour l’année 2020 de réaliser un taux de croissance de l’ordre de 3,7%, contenir l’inflation au-dessous de 2% et préserver les équilibres financiers en limitant le déficit budgétaire à 3,5%.

Selon le ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, sur les 271 amendements proposés concernant la première partie du PLF, 65 ont été retirés, soit 24% du total, alors que sur les 206 amendements restants, 74 ont été acceptés (dont environ 40% émanant des groupes de l’opposition).

Voir notre article sur les changements majeurs du PLF 2020 :  https://www.bpart-consulting.com/newsletter-b-part-consulting-mardi-22-octobre-2019/

 

BNP Paribas et sa filiale BMCI Maroc créent DIGISERV

Digiserv exprime haut et fort son ambition de s’installer durablement dans le paysage « digital » marocain avec une large palette d’outils en ligne ou mobiles susceptibles de répondre à de multiples besoins de la population. Ces outils offerts sont complètement indépendants des offres de produits bancaires du groupe.

La startup offre deux solutions fortement demandées sur le marché marocain :

  • Bricall(bricall.ma), une plate-forme web dédiée à la mise en relation des habitants de Casablanca et Marrakechavec des artisans. Chaque professionnel y dispose d’une fiche profil, indiquant ses spécialités et fournissant des photos illustratives des projets qu’il a réalisés. Les visiteurs peuvent alors le contacter directement ou déposer sur le site une demande de prestation. Un incontournable système d’évaluation par les utilisateurs complète le dispositif.
  • Dayra(dayra.ma), un outil extrêmement simple de gestion de tontine (appelée « daret », dans sa déclinaison marocaine) : il propose à quiconque de créer une cagnotte, d’y inviter les participants souhaités, puis de suivre les collectes et les versements, à l’exclusion de toute prise en charge des conditions contractuelles et des transferts d’argent effectifs.

.b-part est fier d’avoir accompagné ce projet jusqu’à sa réussite

 

Oyé Oyé jeunes lauréats, rejoignez la best team !

Offre d’emploi :

 

Thank you for reading…

…See You Next Week

 

By Lamiae Kettani 
b-partienne engagée

 

Qui sommes nous :

B-part est une boutique de conseil en stratégie, en réglementaire et direction opérationnelle de projets. Notre métier : créer des banques et des néo-banques, des fintechs….

Faiseurs de rêve, les b-partiens sont à vos côtés pour rendre vos ambitions réelles.

For more info : https://www.bpart-consulting.com/ / info@bpart-consulting.com