Blockchain : les statistiques qui frappent !

Nul ne peut nier la nécessité de déployer plus d’efforts quant à la sensibilisation au contenu de technologie de la Blockchain, qu’à son poids de nos jours sur nos économies et qu’à sa panoplie d’avantages et de cas d’usage. Selon le Baromètre FinTech, une enquête annuelle sur 1000 professionnels en finance, 19% d’experts de la finance ne seraient pas en mesure de comprendre son utilité au sein dans la sphère financière et 29% ne disposent pas de vision claire sur la technologie de Blockchain.

Alors que 29% des professionnels de la finance utilisent déjà ou prévoient l’utilisation de la Blockchain, plus que 57% sont des directeurs financiers. Ceci prouve à quel point et malgré que les directeurs financiers soient conscients de l’importance de cette technologie ils ne partagent pas ces connaissances avec des employés moins expérimentés et moins informés.

Après interrogation sur la fréquence avec laquelle la Blockchain est discutée lors de réunions, plus de la moitié (52%) des professionnels de la finance ont admis que cette dernière n’était jamais mentionnée. Cependant, et lorsqu’on a posé la même question aux directeurs financiers, 45% ont déclaré qu’ils parlaient de Blockchain au moins une fois par semaine et 17% en parlaient tous les jours.

Malgré ce manque de sensibilisation sur la technologie de Blockchain, les professionnels de la finance semblent prêts à l’utilisation de nouvelles technologies, dont l’intelligence artificielle ainsi que la Blockchain, avec 67% qui prévoient un déploiement ou les utilisent déjà.

Selon des statistiques et en termes de notoriété, les technologies ci-dessous s’accaparent chacune une place chez les experts de la Finance :

  • LeCloud en tête de classement avec 38% de professionnels de la finance qui reconnaissent ses usages et son utilisation ;
  • L’Intelligence Artificielleest connue par 32% qui estiment être en mesure de l’expliquer ;
  • LaBig Data est une notion acquise pour 30% ;
  • LaBlockchain en dernier lieu avec 10% de professionnels conscients du poids de cette technologie et sur la disruption qu’elle est en train d’exercer sur nos économies.

Bien que les utilisations exactes de la Blockchain ne soient pas encore définies, l’usage de cette technologie ne fait qu’augmenter, avec plus de deux tiers des directeurs financiers qui préparent en ce moment même déjà une initiative liée à la Blockchain.

Une chose est sûre, la révolution de la Blockchain ne fait que commencer !

 

5,3 milliards de dollars : Visa casse sa tirelire pour acheter Plaid !

Visa a affirmé qu’elle allait acquérir Plaid, une startup qui lie les applications de paiements type Venmo et Square Cash aux comptes bancaires des utilisateurs pour transférer des fonds, pour une valeur de 5,3 milliards de dollars. Cela représente un doublement de valeur de Plaid en un an. En 2019, Plaid a doublé son nombre de clients pour atteindre 2.600 clients et s’est étendu au-delà des États-Unis, au Royaume-Uni, en Espagne, en France et en Irlande.

Visa, avec une valeur de marché de 420 milliards de dollars et 23 milliards de dollars de revenus l’année dernière, n’achète pas Plaid pour son potentiel de revenus. Les revenus de Plaid en 2019 se situaient entre 100 et 200 millions de dollars, selon des sources fiables. En supposant qu’il s’agissait de 150 millions de dollars, Visa paierait un prix exorbitant de 35 fois les ventes, l’un des multiples prix-ventes les plus élevés de l’histoire récente pour une entreprise privée.

Les raisons pour lesquelles Visa achète Plaid sont multiples. Tout d’abord, Plaid fonctionne avec la grande majorité des plus grandes applications de technologie financière aux États-Unis, notamment Venmo, Square Cash, Chime, Acorns, Robinhood et Coinbase. Avec cette acquisition, Visa accède à une importante base de clients à qui elle peut vendre des services de paiements supplémentaires. De surcroît, Visa possède un réseau mondial sans précédent dans la technologie financière, avec des millions de clients dans 200 pays.

Même avec cette opération, Zach Perret, 32 ans, restera PDG de Plaid. Perret, William Hockey (cofondateur de Plaid) et les deux banquiers de Goldman Sachs, Brandon Watkins et Troy Wickett, ont tous été d’anciens membres de la liste 30 Under 30 de Forbes.

2020, Plaid tire sa carte Joker !

 

Amazon : et si on oubliait les cartes et payait avec la paume des mains ? 

Amazon vise le sommet de la révolution technologique et tente de transformer notre main en carte de crédit !  La société prévoit de permettre aux clients de connecter leurs informations de carte de crédit à leurs paumes, afin qu’ils puissent effectuer des achats avec un coup de main plutôt qu’avec leur carte.

Amazon a déposé un brevet pour un “système d’identification biométrique sans contact”, comportant un scanner qui produit une image de la paume d’une personne.

Une technologie similaire est déjà utilisée dans les services financiers, avec le fournisseur d’authentification biométrique, iProov, qui a lancé un service de vérification de la paume en février 2019, permettant aux clients des banques de de s’authentifier à distance en plaçant leur paume sur leur appareil mobile.

Le WSJ (Wall Street Journal) a rapporté qu’Amazon travaille avec Visa sur ce projet, avec Mastercard, JPMorgan et Wells Fargo. Il est probable qu’Amazon traite des problèmes potentiels qui seront posés sur la capacité des terminaux à détecter la fraude, ainsi que des questions plus larges relatives à la confidentialité.

Le WSJ rapporte que les données collectées à partir des terminaux seraient utilisées pour étudier les habitudes de dépenses et stockées sur le cloud d’Amazon.

Amazon ne s’arrête pas là, elle prévoit d’étendre sa chaîne de magasins Amazon Go à travers les États-Unis, ce qui permet aux consommateurs de faire leurs achats sans caissiers ni caisses !

 

Sama Money voit le jour au Mali

Le jeudi 16 janvier à Bamako, UBA-MALI en partenariat avec Sama, a officiellement lancé Sama Money, la plateforme de transfert d’argent et de paiement mobile.

« Sama » signifie l’éléphant en Bamanankan. Son imposante carrure en fait un des animaux les plus impressionnants. En l’associant à « Money », UBA-Mali fait le pari de s’imposer sur le marché du mobile banking. Implanter Sama Money dans cette arène répond à la préoccupation de la cadette des banques maliennes d’améliorer le taux de bancarisation au Mali, déjà estimé à 23,3% en 2018 selon un rapport de la BCEAO. Sama Money est un service qui permet de recevoir et d’envoyer de l’argent Jusqu’à hauteur de deux millions de FCFA, de jour comme de nuit, depuis son mobile.

D’autres plateformes de ce genre existent. Cependant ce qui fait la différence avec Sama Money, c’est son accessibilité via tous les opérateurs téléphoniques. Ainsi l’utilisateur peut effectuer des opérations de paiement de recharge ISAGO, de crédit téléphonique et d’abonnement TV avec Orange, Malitel ou Télécel. Et cela avec ou sans connexion internet, 24H/24 et 7jours/7.

Les mêmes opérations peuvent être effectuées sur le réseau social WhatsApp. « En Afrique, l’avenir de la finance est digital. Sama by UBA est le fruit du génie malien. En neuf mois de phase pilote, nous avons aujourd’hui 3000 points de distribution dont 2000 déjà opérationnels. La plateforme a déjà plus de 80 000 clients », explique Daouda Coulibaly, Directeur Général de Sama Money.

La technologie financière se propose d’étendre ses activités aux pays de la sous-région et à la France.

 

Paris FinTech Forum : B-part vous donne rendez-vous !

Le 28 & 29 janvier se tient l’événement international de référence sur la finance digitale à l’heure de la FinTech ! La 5ème édition, placée sous le haut patronage de M. Emmanuel Macron, Président de la république, aura lieu au Palais Brongniart, avec à nouveau des orateurs exceptionnels, dirigeants de banques, assureurs et Fintechs du monde entier pour partager leurs visions de l’avenir de la finance à l’heure de la FinTech.

Comme en 2019 B-part participe à ce programme exceptionnel avec des orateurs de premier plan, des participants du monde entier, sans oublier une centaine de partenaires.

B-part est à votre écoute pour vous rencontrer à cette occasion et pousser les synergies, alors venez nombreux, et tenez nous au courant !

Pour plus d’infos : https://www.parisfintechforum.com/

 

Oyé Oyé jeunes lauréats, rejoignez la best team !

Offre d’emploi :

Thank you for reading…

…See You Next Week

By Lamiae Kettani
b-partienne engagée

Qui sommes nous :

 

B-part est une boutique de conseil en stratégie, en réglementaire et direction opérationnelle de projets. Notre métier : créer des banques et des néo-banques, des fintechs….

Faiseurs de rêve, les b-partiens sont à vos côtés pour rendre vos ambitions réelles.

For more info : https://www.bpart-consulting.com/ / info@bpart-consulting.com